Mémorial d'Ivry-sur-Seine

Accueil > Tableau des morts au champ d'honneur > Noms de soldats classés de E à M > Lucien Roland Lecluse

Tableau des morts au champ d'honneur

 

Lucien Roland Lecluse

le 23 septembre 1894 à Paris 14e (75 - Paris ex Seine)

Mort le 2 avril 1918 à Beauvais (60 - Oise)

Grade : Soldat 2e classe

Régiment : 360e régiment d'infanterie (360e RI)

Métier : Cocher

État matrimonial : Célibataire

Adresse : 15 rue Jean-Jacques Rousseau

23 septembre 1894. Naissance de Lucien Roland Viverge à Paris (14e arrt) fils d'Anna Elisabeth Viverge (31 ans) couturière à Paris et de père non dénommé.

19 septembre 1899. Reconnaissance par Philippe Charles Lecluse (36 ans) tailleur de pierre de deux enfants : Philippe Abel (1892) et Lucien Roland (1894).

Recensement des jeunes gens d'Ivry. Description physique : cheveux châtain foncé, yeux marrons. 1,78 cm. Sait monter et soigner les chevaux, conduire une voiture et un vélocipède. Niveau d'instruction 3. Profession : cocher livreur.

Classe 1914. Matricule militaire n°4352. Recrutement Paris 3e bureau (Seine).

19 décembre 1914. Fiche du registre matricule militaire. Incorporé au 37e régiment d'infanterie.

1er juin 1916. Passé au 360e régiment d'infanterie.

12 mai 1917. Passé caporal.

7 novembre 1917. Cassé dans son grade et remis soldat 2e classe (raison non indiquée).

26 mars 1918. Historique d'après le journal de marche et d'opération (JMO).  Le 360e quitte Darney (54) et vient à Mery-Sur-Oise où il est immédiatement engagé au front. Suivent plusieurs jours de combats acharnés parfois au corps à corps, à la grenade ou à coups de crosse qui valent une citation militaire au régiment : « [...] A exécuté les 28 et 29 mars 1918, sous un feu violent de mitrailleuses, de brillantes attaques contre les positions ennemies fortement tenues et gagné trois kilomètres de terrain. Attaqué lui-même le 30 mars par des forces supérieures, menacé sur son flanc droit, a enrayé l'attaque débordante des Allemands par l'opiniâtreté de sa résistance et l'habileté de sa manoeuvre; a enlevé le lendemain, de haute lutte, un point de terrain d'une grande importance. »

Lucien Lécluse est grièvement touché de multiples blessures par éclats d’obus ce 30 mars.

30 mars 1918. Blessé à Rollot (Oise) de plaies multiples par éclats d'obus.

2 avril 1918. "Mort pour la France" à l'hôpital temporaire n°11 de Beauvais (Oise) des suites de ses blessures de guerre. Cet hôpital était installé dans le lycée Jeanne d'Arc.

13 janvier 1920. Date de retranscription de l'acte de décès dans les registres d'Ivry.

10 décembre 1929. Mentionné dans le livre d'Or d'Ivry.

Fiche individuelle Mémoire des Hommes

Journaux des marches et opérations Mémoire des Hommes

Pour contribuer…

Contactez le service des Archives via notre formulaire de contact.


© Ville d'Ivry-sur-Seine | Plan du site | Crédits | Mentions légales | Contact