Mémorial d'Ivry-sur-Seine

Accueil > Tableau des morts au champ d'honneur > Noms de soldats classés de E à M > Joseph Marcel Labat

Tableau des morts au champ d'honneur

 

Joseph Marcel Labat

le 14 novembre 1894 à Ivry-sur-Seine (75 - Paris ex Seine)

Mort le 27 juin 1916 à Fleury-devant-Douaumont (55 - Meuse)

Grade : Soldat

Régiment : 41e régiment d'infanterie (41e RI)

Métier : Peintre en voitures

État matrimonial : Célibataire

Adresse : 43 rue Ernest Renan

14 novembre 1894. Naissance à Ivry-sur-Seine de Joseph Marcel Labat, fils de Jules Labat et de Valentine Adeline Marchand.

1911. Liste nominative de recensement. Rue Ernest Renan. Jules né à Paris en 1862, peintre à la compagnie française. Marthe née en 1870 à Gennevilliers. Anna née en 1892 à Saint-Denis, journalière chez Renaud. Marcel né en 1894 à Ivry apprenti à la compagnie française. Louis né en 1900 à Ivry. Marthe né en1904 à Ivry.

1914. Registre de recensement de classes. Peintre en voitures. Célibataire. Cheveux chatains foncés. Yeux gris clair. 1m60. Niveau d'instruction: 2. Sait nager.

Registre matricule. 43, rue Ernest Renan à Ivry, peintre en voiture, fils de Jules et de Valentine Adeline Marchand même adresse, châtain foncé yeux gris-bleus, 1m58. Degré d’instruction 2. Incorporé le 6 septembre 1914 au 106ème RI. Passé au 41ème RI le 11 juin 1915. Secours de 185 F. payé à M. Labat Jules le 15 février 1917.

6 septembre 1914. Incorporé au 106e régiment d'infanterie.

27 juin 1916. Disparu à Fleury-devant-Douaumont (Meuse).

6-5 octobre 1921. Date de retranscription de l'acte de décès dans les registres d'Ivry-sur-Seine.

Pas  de Sépulture de guerre

Note d’après l'historique du régiment et JMO : Après quelques semaines de repos, le 41ème régiment vient à son tour en ligne le 25 juin devant Verdun, dans le secteur de Fleury, entre Souville et Froideterre. Il attaque les positions allemandes du village de Fleury tôt le matin du 27, sous une pluie battante. Les hommes, qui s’élancent depuis des trous d’obus et de vagues boyaux qui constituent les seules protections, sont ralentis par leur paquetage, le poids des sacs de grenades et la boue qui leur monte aux chevilles. La première vague (qui est constituée du 2ème bataillon et notamment de la compagnie de Joseph Labat) parvient malgré tout à progresser de 400 mètres sous le tir de barrage infernal et la mitraille. Etalé jusqu’au ravin des Vignes, il s’accroche sur la crête conquise. Une seconde attaque lui est demandée à la mi-journée, mais l’officier qui la commande l’estime impossible compte tenu des pertes déjà enregistrées et de la résistance des Allemands, nombreux et retranchés dans les caves du village détruit. Ces derniers lancent à leur tour de vaines contre-attaques contre les débris du régiment. Exsangue, le 41ème RI, très atteint et mal ravitaillé, ne parviendra qu’à tenir la position, bataillon après bataillon, jusqu’au 6 juillet, date de la relève, au prix de pertes importantes et d’efforts surhumains.

Fiche individuelle Mémoire des Hommes

Journaux des marches et opérations Mémoire des Hommes

Image

Pour contribuer…

Contactez le service des Archives via notre formulaire de contact.


© Ville d'Ivry-sur-Seine | Plan du site | Crédits | Mentions légales | Contact