Mémorial d'Ivry-sur-Seine

Accueil > Tableau des morts au champ d'honneur > Noms de soldats classés de E à M > Charles Kintzler

Tableau des morts au champ d'honneur

 

Charles Kintzler

le 30 août 1893 à Ivry-sur-Seine (75 - Paris ex Seine)

Mort le 29 juin 1915 à Somme-Suippes (51 - Marne)

Inhumé à Somme-Suippes (51 - Marne)

Grade : Soldat 2e classe

Régiment : 143e régiment d'infanterie (43e RI)

Métier : Journalier

État matrimonial : Célibataire

Adresse : 34 rue Nationale

30 août 1893. Naissance à Ivry-sur-Seine de Charles Kintzler, fils de Jacques Kintzler et de Madeleine Quoy.

12 juillet 1915. Avis de décès adressé par la mairie d'Ivry-sur-Seine au 115 rue Nationale, chez Solas.

22 mars 1917. Date de retranscription de l'acte de décès dans les registres d'Ivry.

Registre matricule. Résidant « à X et avant à Ivry, 34, rue Nationale », journalier, fils de feu Jacques et de feue Madeleine Quoy. Né en France n’ayant pas opté. Châtain, yeux châtains. Condamné 3 fois en 1911-1912 à quelques jours de prison pour vagabondage). Rayé du tableau de recensement de la classe 14 dans le canton d’Ivry et maintenu à la classe 14 canton d’Ivry par décision du conseil de révision de la Seine du 2 juillet 1914. Incorporé le 1er septembre 1914 au 106ème RI. Passé au 251ème RI à Cherbourg (25ème RI pour le second regmat) le 2 février 1915 (décision ministérielle). Passé au 143ème RI le 24 mars 1915.

19 juin 1915. Blessé à Mesnil-les-Hurlus. Plaies multiples par éclats d’obus.

29 juin 1915. Décédé à l’ambulance 7/16 à Suippes (Marne).

Inhumation. Somme-Suippes - Nécropole nationale, Tombe 569

Note d'après le JMO. Depuis mars 1915, le 143ème RI (Casernement Carcassonne, Castelnaudary) occupe le secteur du Trapèze à Mesnil-les-Hurlus. Les journées se succèdent, alternant les périodes de calme, de travaux de génie ou de bombardement. Les hommes sont occupés à différentes corvées : travaux de sape, réparation des abris détruits par les intempéries ou les tirs d’artillerie, réaménagement de boyaux ou d’entonnoirs creusés par les explosions de mines, réfection des tranchées constamment bouleversées par les échanges de torpilles et de bombes de part et d’autre. Tous les jours, il y a des morts ou blessés. Le 19 juin, jour où Charles Kintzler est mortellement atteint par des éclats d’obus, il y aura eu, comme les jours précédents, plusieurs explosions de mines et de torpilles. Le JMO compte ce jour-là 5 morts et 19 blessés. Charles Kintzler est évacué à l’arrière, meurt le 29 juin de ses blessures à Suippes, à l’ambulance 7/16.

Fiche individuelle Mémoire des Hommes

Journaux des marches et opérations Mémoire des Hommes

Pour contribuer…

Contactez le service des Archives via notre formulaire de contact.


© Ville d'Ivry-sur-Seine | Plan du site | Crédits | Mentions légales | Contact