Mémorial d'Ivry-sur-Seine

Accueil > Tableau des morts au champ d'honneur > Noms de soldats classés de E à M > Nicolas Fischer

Tableau des morts au champ d'honneur

 

Nicolas Fischer

le 15 avril 1893 à Ivry-sur-Seine (75 - Paris ex Seine)

Mort le 5 septembre 1914 à Amance (54 - Meurthe-et-Moselle)

Grade : Canonnier

Régiment : 6e régiment d'artillerie (6e RA)

Métier : Camionneur

État matrimonial : Célibataire

Adresse : 9 rue Blanqui

15 avril 1893. Naissance à Ivry-sur-Seine de Nicolas Fischer.

1911. Liste nominative de recensement : Fischer Nicolas né en 1857 en Lorraine, entrepreneur de transport, le père. Barbe née en 1862, la mère. Julia née 1890 à Ivry, Nicolas né en 1893 à Ivry, Clothilde née en 1902 à Ivry les enfants.

1913. Recensement à Ivry : fils de Nicolas Fischer et de Barbe Folschveiller. Description physique : cheveux châtain, front ordinaire, nez: rectiligne et fort, visage: ovale, taille : 1m77. Niveau d'instruction: 3. Il sait monter à cheval.

5 septembre 1914. Mort pour la France.

31 mai 1915. Date de retranscription de l'acte de décès dans les registres d'Ivry.

8 octobre 1920. Attribution de la Croix de guerre avec étoile de bronze pour le "cannonier courageux et plein d'entrain ayant donné de nombreuses preuves de sa bravoure etde son sang-froid. Mort pour la France le 5 septembre 1914, au plateau d'Amance."

Note : Depuis le début août, l'unité stationne sur la colline d'Amance appuyant l'action de la 70ème division d'infanterie. Le plan montre la disposition des pièces sur le plateau d'Amance. A partir du 4 septembre dans la soirée, les allemands, guidés par des ballons captifs commencent un bombardement continu de la position française. La nuit, celle-ci est rendue "intenable" par l'intensité et la précision du tir allemand. Le 5, le bombardement se poursuit sur le dispositif français, condamné au silence vu la proximité des unités d'infanterie dispersées dans les paysages et n'étant renseigné sur les positions respectives qu'épisodiquement, par planton (pas de téléphone détruit dès qu'il a été réparé, pas de reconnaissance aérienne). La batterie de 95 tire à l'aveuglette toute la journée. C'est dans ces circonstances que le canonnier Fischer, à son poste de visée est tué par un éclas de rail.

Fiche individuelle Mémoire des Hommes

Image

Pour contribuer…

Contactez le service des Archives via notre formulaire de contact.


© Ville d'Ivry-sur-Seine | Plan du site | Crédits | Mentions légales | Contact